Points forts

Nous vous présentons ici nos objets d’art les plus importants. Il s’agit d’une sélection de notre offre et d’une démonstration de notre professionnalisme et notre travail constant. Tous les objets présentés ici ne sont plus disponibles.

Johann Loetz-Witwe Klostermuhle lampe de table notable Moritz Hacker Vienne

Johann Loetz Witwe Klostermühle

Cette lampe exceptionnelle avec abat-jour en verre devrait être bien connue de nombreux collectionneurs de verres Loetz. Dans plusieurs livres et catalogues, des exemplaires de ce modèle ont été présentés, et pour cause. Dans une symbiose presque parfaite entre le verre, le métal et les pierres précieuses, Moritz Hacker a créé un objet emblématique de l’Art nouveau viennois vers 1900. La fabrication et la conception sont très haute qualité. Les visages dorés des dames, combinés à la teinte jaune dorée du verre de la manufacture Loetz, donnent à cet objet une apparence presque mystique et sacrée. Un objet sensationnel, au point que nous étions réticents à nous en séparer.

  • étain, plaqué or et argent, pierres de lune
  • verre, soufflé, irisé

Paire de vases, Johann Loetz-Witwe Klostermuhle

Johann Loetz Witwe Klostermühle

L’Exposition Universelle de Paris en 1900 a marqué un tournant dans l’histoire de la société Johann Loetz Witwe. Lors de cet événement, la société Loetz a été honorée du “Grand Prix”, la plus haute distinction mondiale pour les arts et l’artisanat. Le peintre viennois Franz Hofstötter a joué un rôle majeur dans le succès de l’entreprise Loetz. C’est grâce à ses ingénieux dessins de formes et de décorations que les verres de Loetz ont reçu un accueil aussi enthousiaste à l’exposition universelle. La conception de ce vase peut être attribuée à Franz Hofstötter. Des exemplaires de ce vase ont également été exposés à l’Exposition Universelle de Paris en 1900 ainsi qu’à l’exposition d’hiver de l’ÖMKI (musée autrichien de l’art et de l’industrie) 1900/1901. Ce vase représente une période importante de l’histoire de l’art en Autriche et est un bijou dans toute collection de verre.

  • Franz Hofstötter et Robert Holubetz (école Koloman Moser)
  • décor Phenomène Genre 358
  • signé « Loetz Austria »
  • hauteur 28,5 cm , diamètre 9 cm

Franz Hofstötter, Loetz, Vase, Exposition Universelle Paris 1900, signé

Johann Loetz Witwe Klostermühle

Le peintre viennois Franz Hofstötter était l‘un des plus importants designeurs de la verrerie Johann Loetz-Witwe. Le succès de Johann Loetz-Witwe lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1900 est dû en grande partie à ses œuvres (à la fois pour ce qui est de la forme et du décor de la surface du verre). C’est en effet grâces à ses verres, que la verrerie Johann Loetz-Witwe a reçu le « Grand Prix », la plus haute distinction mondiale pour les arts et l’artisanat. Les vases « Loetz » de cette période comptent parmi les objets les plus désirés de l’Art nouveau viennois.

  • verre, soufflé, irisé
  • numéro de production 406
  • signé « Loetz Austria »

Josef Hoffmann, bracelet plaqué or, Wiener Werkstatte, env. 1910, Art nouveau viennois

Wiener Werkstätte

Aujourd’hui, les bijoux de la Wiener Werkstätte comptent parmi les objets les plus chers de l’Art nouveau viennois dans le monde et sont extrêmement rares ainsi que très demandés. En particulier les bracelets font figure d’exception. Seul quelques exemples subsistent aujourd’hui, certains dans des musées, la plupart en propriété privée. En effet, les archives de la Wiener Werkstätte au Musée des Arts appliqués montrent de manière impressionnante qu’il n’y eut que peu d’exemplaires de ce type de bijoux : seuls 30 bracelets sont documentés ici par photo, dont seulement 15 ont été conçus par Josef Hoffmann.

  • bracelet
  • argent, plaqué or
  • repoussé et soudé
  • env. 1910
  • diamètre 6 cm

Chandelier

Wiener Werkstätte

Les objets en argent de cette taille produits par la Wiener Werkstätte après 1920 sont rares. Ce modèle élancé et impressionnant de Josef Hoffmann a été réalisé entre 1928 et 1930. Les joints soudés sur le support du chandelier montrent clairement la qualité de l’artisanat de la Wiener Werkstatte. Chaque embout du candélabre est poinçonné de la marque “WW” ainsi que du poinçon fiscal pour l’argent, la « tête de huppe fascié ». Un autre exemplaire de ce chandelier se trouve dans l’exposition permanente du Musée des Arts appliqués “Vienne 1900”.

  • conception Josef Hoffmann
  • production Wiener Werkstatte
  • argent, repoussé et soudé
  • env. 1928
  • hauteur 32 cm, diamètre 17,5 cm

Werkstatte Hagenauer Vienne Miroir de table emaillé Franz Hagenauer années 1930

Werkstätte Hagenauer

Ce miroir de table avec main et visage féminin est l’une des œuvres les plus importantes de son époque. La réduction absolue des formes et l’expression fortement réduite ainsi que la position presque géométrique de la main témoignent du génie révolutionnaire des frères Karl et Franz Hagenauer. Ce miroir fait partie des objets de la plus haute qualité que nous avons eu le plaisir d’examiner chez Hagenauer à ce jour. Cet objet est certainement l’une des pièces figuratives de Hagenauer les plus importantes et les plus rares du monde entier.

  • miroir de table
  • conception années 1930
  • laiton, nickelé, repoussé, poli, emaillé
  • hauteur 59 cm, largeur 30 cm

Un couple de têtes

Werkstätte Hagenauer Wien

Parmi les œuvres les plus importantes de Franz Hagenauer, il y a sans aucun doute ses représentations inimitables du corps humain. Au fil des ans, Hagenauer a consolidé son style et ses conceptions ont continué à se développer jusque dans les années 1980. Ces deux sculptures d’un homme et d’une femme datent de cette période tardive. Par ailleurs, ce n’est que dans les années 1980 qu’une version bidimensionnelle du corps humain a été réalisée par Hagenauer. Selon une déclaration du dernier maître artisan de la société Hagenauer, ces deux têtes n’ont été exécutées qu’une seule fois.

  • laiton, poli
  • env. 1980
  • hauteur 60 cm, largeur 41 cm, profondeur 15 cm

6 rares verres à vin Conception Otto Prutscher 1908 Wiener Werkstatte Meyr’s Neffe

Art nouveau

Le design de ces verres à vin date d’environ 1907, l’une des périodes les plus créatives de la carrière de Prutscher. Élève de Josef Hoffmann et de Franz Matsch, il a été conçu de nombreux projets pour la Wiener Werkstätte ainsi que pour des bâtiments résidentiels viennois. La combinaison d’ornements carrés sur la tige et sur le calice est typique des verres de Prutscher et était extrêmement complexe à réaliser. Un ensemble de six verres à vin de ce type est une rareté sur le marché.

  • conception Otto Prutscher
  • production Meyr’s Neffe, à Adolf/Winterberg en Bohème, commissionné à la Wiener Werkstatte par le distributeur E. Bakalowits Söhne
  • env. 1908
  • verre, soufflé, coupé, poncé, coloré
  • hauteur 21 cm, diamètre 8 cm

Segantini

Peintures, dessins et gravures

Giovanni Segantini est considéré comme l’un des plus importants représentants du symbolisme réaliste et est souvent cité au même titre que des peintres tels qu’Edvard Munch, Vincent Van Gogh ou Arnold Böcklin. En particulier ses peintures de paysage jouissent d’une excellente réputation auprès des collectionneurs. Aujourd’hui, les œuvres de Giovanni Segantini sont exposées dans de grands musées du monde entier, comme le Metropolitan Museum of Art, le Kunsthaus Zürich, le Kunstmuseum Basel, la Neue Pinakothek de Munich ou le Belvédère de Vienne. Notre nature morte aux fleurs montre la technique de peinture et la composition des couleurs absolument uniques de Segantini et a été célébrée comme une sensation par la presse italienne spécialisée.

  • peint par Giovanni Segantini
  • huile sur toile
  • verso : confirmation de l‘authenticité de l’œuvre par le fils de l’artiste

Fauteuil Conception Josef Urban pour la 1ere exposition du Hagenbund en 1901

Meubles

Ce fauteuil était l’une des quatre pièces identiques du stand du Hagenbund lors de la 8eme exposition internationale d’art au Palais des glaces de Munich. Sur une illustration contemporaine, ces quatre meubles sont regroupés autour d’une colonne. Cette ornementation en rose était un élément essentiel de la décoration de la salle à manger et la frise peinte par Goltz lui-même montre exactement les mêmes ornements que le fauteuil. Ce qui est remarquable dans cet objet, c’est l’élégance, la clarté des lignes et la nette affinité avec les œuvres du cercle de l’école de Glasgow autour de 1900. Un tel objet est un témoin muséal de l’une des plus importantes époques artistiques de notre temps.

  • conception Josef Urban
  • exécution en 1901 pour le stand du Hagenbund lors de la 8eme exposition internationale d’art au Palais des glaces Munich
  • ornements ajoutés postérieurement pour l’intérieur de la villa Alexander Goltz à Vienne – après la démolition de la villa Goltz, le fauteuil à rejoint une collection privée à Vienne
  • bois d’érable, teint, revêtement en tissu original, laiton